Article du courrier Picard : Cette Ligue des Hauts-de-France n’est plus supportable

23 janvier 2018 - 13:52

FOOTBALL

Cette Ligue des Hauts-de-France n’est plus supportable

La Ligue des Hauts-de-France a voulu maintenir coûte que coûte les matches ce week-end. Cette indigne mascarade peut-elle durer ?

Par PHILIPPE GRAND | Publié le 21/01/2018

PARTAGER TWITTER Le journal du jour à partir de 0.75€ Le derby Compiègne - Chevrières-Grandfresnoy (1-0), important pour les deux équipes en lutte l’une pour l’accession, l’autre pour le maintien,  s’est disputé hier sous une pluie froide et incessante, et sur un terrain synthétique non homologué pour le Régional 1. (photo PH.G.)Le derby Compiègne - Chevrières-Grandfresnoy (1-0), important pour les deux équipes en lutte l’une pour l’accession, l’autre pour le maintien, s’est disputé hier sous une pluie froide et incessante, et sur un terrain synthétique non homologué pour le Régional 1. (photo PH.G.)  

Je demande du respect pour les clubs picards, car j’ai l’intime conviction que si la même situation se déroulait dans le Nord-Pas-de-Calais, un match comme celui d’aujourd’hui (ndlr : hier) n’aurait jamais eu lieu  ».

Le ton de Philippe Tourre, président de l’AFC Compiègne, est posé, mais la colère est manifeste. Elle est froide comme le temps et cette pluie incessante venus fouetter les courageux spectateurs, recroquevillés parapluie en main le long de la main courante d’un terrain officiellement non homologué pour les matches de Régional 1. C’est pourtant là que se disputait le derby Compiègne - Chevrières-Grandfresnoy (1-0), important pour les deux équipes en lutte l’une pour l’accession, l’autre pour le maintien.

Certes, l’aire de jeu est de nettement meilleure qualité que celle imposée récemment à Longueau pour recevoir les mêmes Compiégnois (4-1), mais il n’en demeure pas moins que le système subitement mis en place en 2018 par la Ligue des Hauts-de-France, qui veut faire se disputer les journées de championnat coûte que coûte, est un non sens. Un de plus de la part de cette institution qui collectionne les casseroles depuis sa mise en place. De fait, les clubs picards n’en peuvent plus. En ayant de surcroît l’impression de se heurter à des murs d’incompétence  : «  Ils sont totalement hermétiques à l’échange, on ne peut pas communiquer avec eux  » répète-t-on ainsi sur tous les terrains.

« Ils s’en foutent là-haut, ils nous prennent juste pour des cons »

La situation est d’autant plus ubuesque qu’au début de l’automne, cette même Ligue n’avait pas hésité à reporter des journées complètes au regard de conditions météos moins mauvaises qu’en ce mois de janvier. Sauf que le président Brongniart et son équipe se sont alors tirés une balle dans le pied. Car en prenant si tôt dans la saison du retard dans les compétitions, les voilà maintenant dos au mur à essayer de sauver ce qui peut encore l’être. Quitte à massacrer un championnat aussi important que ce Régional 1 au classement devenu illisible.

L’exemple le plus frappant de cette panique concerne toutefois le National 3 géré par cette même Ligue. L’USM Senlis vient d’en faire les frais. Son président, Eric Guillot, en témoigne : «  Le 16 décembre, pour notre match prévu face à Grande-Synthe, il n'y avait aucun arrêté municipal à Senlis, ni report prévu. On devait jouer sauf que la Ligue a décidé du contraire prétextant que c'était le seul match de la poule maintenu. Et là, ce samedi, on nous laisse venir à Feignies... »

Or, bien évidemment, sur place l’arbitre a reporté le match. Bilan : 400 kilomètres aller-retour parcourus pour rien. «  Au vu de la pluie, la Ligue ne pouvait-elle pas envoyer un délégué le matin ou vers 13 h 30 afin de vérifier l'état du terrain ? Au lieu de cela, on nous laisse nous déplacer, constate Eric Guillot. Il n'y a aucun respect pour les clubs picards. »

C’est également ce qui a été ressenti hier à Balagny où Roye-Noyon (b) a fait les frais d’un déplacement inutile puisque bien évidemment, le terrain oisien était impraticable. «  Mais il s‘en foutent là-haut, s’emporte une bénévole. Ils nous prennent juste pour des cons.  »

Bref, l’entraîneur de Chevrières-Grandfresnoy, Damien Della-Santa, le constate  : «  Ça ne tourne pas rond.  » Son club n’a toutefois pas déposé une réserve à Compiègne pour utilisation d’un équipement non homologué. En revanche, Della-Santa voudrait que soit organisée «  une table ronde avec les présidents, les entraîneurs et les capitaines  ». Ce serait alors une bonne manière d’amorcer enfin un dialogue, alors que certains clubs sont en train d’examiner avec des avocats spécialistes du droit sportif des procédures administratives à l’encontre de cette Ligue des Hauts-de-France devenue insupportable.

PHILIPPE GRAND

Commentaires

Romain Desbois est devenu membre 8 jours
mickael Wagner est devenu membre 16 jours
6&7 Octobre 2018 : Programme du Week-End 18 jours
U10-U11 B / Aulnois+4Villages et 7 1 mois
U6-U7 et 7 autres 1 mois
F
SENIORS C / LA FERE US 1 mois
F
SENIORS C / LA FERE US 1 mois
SENIORS C / LA FERE US et 2 autres : résumés des matchs 1 mois
2-1
AMIGNY ROUY FC / SENIORS B 1 mois
0-0
SENIORS A / AMIGNY ROUY FC 1 mois
0-1
SENIORS A / BILLY S/AISNE FC 1 mois
SENIORS A / BILLY S/AISNE FC : résumé du match 1 mois
CRITERIUM et 3 autres 1 mois
Reprise Seniors 3 mois
PREPA ET REPRISE SENIORS 3 mois

COORDONNÉES DU CLUB

US PREMONTRE SAINT GOBAIN

2 Place Saint Norbert

02320 Premontre

 

E-Mail

premontrestgobain.us.550092@lfhf.fr

 

Président

Baptiste Pourrier

06.17.26.76.88

 

Responsables des Equipes Seniors

Martin Johan (Coach A)

06.85.60.56.27

Sébastien Ferreira (Coach B)

07.87.16.65.42

Miguel Dos Santos (Coach C)

06.35.41.74.48

 

Responsable des Equipes Jeunes

Jeremy Ferreira (Responsable Jeunes)

07.77.93.05.86