Les potins du foot

29 novembre 2017 - 17:48

Les potins du foot

Vu et entendu ce week-end sur les terrains de la région.

Par L Aisne Nouvelle | Publié le 27/11/2017

La photo est trompeuse. Gauchy/Saint-Quentin (en rouge) est loin le nez dans le gazon puisque le club, vainqueur de l’Amiens AC (C) dimanche, occupe la tête du groupe B de Régional 3.

 

Mieux vaut tenir que courir

Le match à Gauchy a débuté avec vingt minutes de retard. Non pas pour des soucis de tablette, comme bien souvent, mais tout simplement parce que le capitaine local Kévin Levent a déposé des réserves sur la participation de tous les Amiénois. « Leur équipe B ne joue pas depuis deux semaines, ils peuvent éventuellement utiliser des renforts de façon illégale, voilà pourquoi dans le doute nous prenons les devants », expliquait avant le coup d’envoi Mickaël Brunel, l’un des deux coaches gasiaquois.

Autre coup dur

 

L’infirmerie est déjà pleine à Gauchy, mais Esteban Nominé, le latéral droit, a dû quitter l’entraînement et déclarer forfait dimanche contre l’Amiens AC (C) à cause d’une pointe à la cuisse. Hervé Barbier, face à ce nouveau coup dur, a enregistré un 3e défenseur en moins. Joris Gavériaux a occupé ce poste avec brio pour le besoin de l’équipe.

Couleur de sous-short refusée

Au bout de quelques minutes de jeu, l’arbitre du match entre Gauchy SQ et l’Amiens AC (C) a demandé au stoppeur amiénois de sortir du terrain et d’aller retirer le sous-short qu’il portait. Pourquoi ? Parce qu’il n’était pas de la couleur de son short. Le visiteur a dû obéir sous peine de ne pas être autorisé à revenir sur la pelouse.

« Écoute ce que je te dis »

Mécontente de ne pas toucher assez de ballons à son goût en étant parfois oublié sur son côté gauche, la petite pépite gasiaquoise Gaëtan Cliche l’a fait savoir à son banc dimanche. C’est alors qu’Hervé Barbier, de sa zone technique, lui a parlé tactique en lui montrant qui était le patron : « Écoute ce que je te dis ». La preuve, sur une consigne du coach lui demandant de repiquer vers l’intérieur, Cliche était à l’origine de l’ouverture du score.

Des erreurs à la pelle !

Le jeune arbitre venu de Lille, aussi sympa pouvait-il être, a multiplié les erreurs lors de Gauchy SQ – Amiens AC (C). Avant d’accorder l’égalisation aux Amiénois sur une grossière main du buteur et ensuite de leur expulser trois joueurs, il avait fermé les yeux sur un fait de jeu incroyable. Lors d’une touche d’un joueur visiteur pour son gardien sorti de sa surface, ce dernier contrôlait la balle de la main avant de dégager, comme si de rien n’était.

« On n’a plus le droit de tacler »

Sur un geste défensif très propre – il n’a d’ailleurs touché que le ballon –, Ibrahima Sidibé, le stoppeur de Gauchy, a écopé d’un carton injustifié. Ce qui a fait réagir verbalement l’un des entraîneurs, Mickaël Brunel. Il a dit s’est adressé à l’arbitre avec une pointe d’ironie en lui lâchant : « Si je comprends bien, on n’a plus le droit de tacler au football. C’est nouveau ! »

Carton au juge assistant

L’un des arbitres assistants à Gauchy a autorisé de son propre chef l’entrée en jeu d’un Amiénois qui avait quitté le terrain suite à un coup reçu. Le central a demandé au joueur en question de ressortir puisque c’est à lui de l’autoriser. Il en a fait part aussi à son assesseur, lequel « aurait mérité de prendre le carton », ont fait remarquer avec humour des spectateurs.

Toutes fonctions

Pour avoir perdu son sang-froid, tant l’arbitre l’avait mis sous pression, le capitaine Amiénois Habbout, exclu, n’a pas rejoint les vestiaires. De derrière la main courante, il a enfilé un survêtement et coaché à distance en faisant entrer ses trois remplaçants en même temps à un quart d’heure de la fin. C’est là que tout le monde a compris qu’il était l’entraîneur-joueur de son équipe.

La commission tranchera

Le derby entre Prémontré/Saint-Gobain et l’Inter Soissons n’a pas eu lieu. Si le match était prévu sur la pelouse de Saint-Gobain, le maire de la commune, une heure avant le coup d’envoi, a interdit l’accès à la pelouse alors que les arbitres et les adversaires avaient effectué le déplacement. « Ce fut une sage décision. À Prémontré, suite à un match des Hospitaliers, on a vu les dégâts. Il était inutile de dégrader notre seconde aire de jeu » estime l’un des coaches, Johan Martin. Ce ne sera peut-être pas la même musique du côté de la commission qui devra statuer en fonction des règlements sur ce report tardif.

Un renfort raté

Comme il n’avait pas été du déplacement à Conty, pour blessure, huit jours auparavant avec Bohain en R3, le meilleur buteur du RCB était autorisé à renforcer la réserve en D3 à Moÿ-de-l’Aisne. L’apport de Jean-Baptiste Ferreira n’a pas été suffisant, avec des regrets pour le président des vaincus, José Pereira. « J.-B. obtient un penalty qu’il ne peut pas tirer et on le loupe. Je déplore aussi que nous ayons été victimes d’un arbitrage maison au niveau d’un juge de touche », fait remarquer le président de Bohain.

Plus de nouvelle de Mimouni

On sait depuis plusieurs semaines que des joueurs cadres d’Harly/Quentin ont quitté le navire, en l’occurrence Omar Mendy, Kévin Laurent et Hugo Pudepièce. À cette liste s’ajoute un coutumier des faits, partout où il passe. Comme à Itancourt il y a deux ans et à Guise la saison passée, Yassine Mimouni a disparu de la circulation. Sans vouloir épiloguer sur le sujet, le coach Alain Puchaux n’est pas vraiment surpris de cette défection.

Choix de l’entraîneur

Abondance de biens ne nuit jamais. Cependant, la concurrence force les coaches à faire des choix. Ce fut le cas pour Éric Sauvage au sujet de Campoué Gomis. Comme son attaquant peut rarement participer aux séances d’entraînement et qu’il n’est donc pas en grande forme, l’éducateur de la réserve itancourtoise l’a mis de côté pour la réception de l’Arsenal Club en expliquant qu’il avait un motif supplémentaire. « Les terrains gras et lourds, ce n’est pas l’idéal pour lui qui privilégie la technique et la vitesse », souligne Sauvage.

Le bout du tunnel

À l’image de leur entraîneur Florent Mahu, ils ont trouvé le temps long. Aujourd’hui, ils voient le bout du tunnel. Absents des terrains depuis de longues semaines, les Moyaciens Olivier Rascar et Thomas Ledoux sont sortis de l’infirmerie. Les deux revenants, tous deux remplaçants à Longueil en ayant eu respectivement un quart d’heure et une demi-heure de temps de jeu, ont envie maintenant de rattraper le temps perdu. L’équipe moyacienne aura besoin de leurs services.

Ne pas confondre District et Ligue

Le match de R3 (groupe B) entre Bohain et Montcornet, reporté en raison d’un arrêté municipal, a pourtant failli avoir lieu. Et pour cause, la secrétaire de mairie bohainoise a envoyé par email le document non pas à la Ligue des Hauts-de-France mais au District Aisne. Michel Clary, l’entraîneur du RBC, et José Pereira, le président, ont décroché leur téléphone après le délai imparti afin de convaincre le Ligue de leur bonne foi. Et ont été entendus.

Château IEC fixé en fin de semaine

Interrompu il y a trois semaines en raison de la présence autour du terrain d’un individu muni d’un sabre, le sort du match du 5e tour régional de la Coupe Gambardella entre Château-Thierry IEC et Courcelles est entre les mains de la commission de discipline de la Ligue, qui s’est réunie vendredi après-midi et rendra sa décision en fin de semaine. Match à rejouer ? Match perdu pour une des deux équipes ? Quoi qu’il en soit, le vainqueur affrontera Choisy-au-Bac lors du 1er tour fédéral, un match prévu le dimanche 10 décembre à 14 h 30.

Coupe de l’Aisne : ça tire ce mardi

C’est dans l’agence Crédit agricole de Laon, aujourd’hui à 19 heures, que sera effectué le tirage au sort du tableau final de la Coupe de l’Aisne (32 équipes restantes). C’est Bruno Blachon, l’ancien joueur professionnel du Racing et de Montpellier, qui a fini sa carrière à Château-Thierry, désormais consultant sur BeIN Sports, qui effectuera le tirage de ces 16es de finale. Un peu plus tôt en journée, aura lieu le tirage au sort des Coupes de l’Aisne U15 et U18.

Didier Dubois pressé

Samedi, lors du match de N3 entre l’OSQ et Senlis, Didier Dubois, présent en tribunes, a haussé la voix au moment de l’entrée en jeu de son nouveau joueur, Gaëtan Fallempin. Le président délégué du club saint-quentinois a crié lui-même « M. l’arbitre, changement », à la 78e minute, de peur que le référé n’entende pas la demande de remplacement.

La classe biberon de l’OSQ (B)

Dimanche après-midi, lors de la réception de Breteuil en R2, la réserve de l’Olympique de Saint-Quentin alignait sur la feuille de match un effectif dont le joueur le plus âgé était âgé de… 26 ans, en l’occurrence Alfousseyni Jallow. La classe biberon de l’OSQ (B) s’est montrée trop tendre puisqu’elle s’est inclinée 0-1.

Commentaires

CONVOCATIONS CRITERIUM

 

 

 

COORDONNÉES DU CLUB

US Prémontré Saint-Gobain

2 Place Saint Norbert

02320 Premontre

 

E-Mail : uspsg@hotmail.fr

 

Président

Dominguez Thomas : 03 23 80 51 81

 

Responsables des Equipes Seniors

Martin Johan (Coach A) : 06 85 60 56 27

Eric Muller (Coach A) : 06 85 68 97 14

et Sébastien Ferreira (Coach B) 06 42 74 42 71

 

Responsable Ecole de foot Saison 2017-2018

Baptiste Pourrier: 06 17 26 76 88