FOOTBALL Il y aura 2 groupes de Régionale 1

18 janvier 2017 - 14:05

La Ligue des Hauts-de-France, dont l’assemblée générale a lieu samedi, a opté pour une formule de championnat avec deux groupes de Régionale 1, quatre de Régionale 2 et huit de Régionale 3.

Michel Gendre (à gauche), président de la Ligue de Picardie, occupera le poste de président délégué de la Ligue des Hauts-de-France dont le président sera Bruno Brongniart (à droite).(Photo DOMINIQUE TOUCHART)    

Samedi à Saint-Laurent Blangy, près d’Arras, à partir de 10 heures, va se dérouler la première assemblée générale élective de la Ligue des Hauts-de-France dont le président sera Bruno Brongniart, actuel président du District Maritime Nord. Il devait être élu sans problème puisqu’il n’y a qu’une liste où figurent cinq Picards.

«  Dès que la fusion a été annoncée, en octobre 2015, Michel Gendre est venu passer un week-end chez moi, à Rexpoëde, raconte-t-il à notre confrère de La Voix du NordOn a beaucoup discuté et on s’est mis d’accord pour faire un ticket ensemble, on s’est dit qu’on verrait ensuite pour la place de premier. » Une place qui lui est revenue rapidement. «  Cela s’est fait en quinze minutes, et là aussi le plus naturellement du monde, poursuit-il. J’ai proposé à Michel Gendre d’être le numéro deux, par rapport au poids du Nord – Pas-de-Calais, par rapport au fait qu’on soit plus avancé que la Picardie dans la gestion de certains dossiers comme la formation. Il l’a lui-même reconnu, il a accepté le rôle de second, c’est très noble de sa part et c’est aussi la preuve que la Picardie joue le jeu à fond. Cette fusion, on a très vite compris tous ensemble les avantages qu’on pouvait en tirer.  »

Un centre technique à Amiens

Vu le nombre de licenciés dans la Ligue Nord-Pas-de-Calais (lire ci-contre), la Picardie ne pèse pas lourd mais Michel Gendre, président de la Ligue de Picardie, sera toutefois le nº2 en qualité de président délégué. Si Villeneuve-d’Ascq reste le siège principal de la Ligue des Hauts-de-France, Amiens accueillera une antenne administrative et un centre technique, sur le modèle de Liévin, près du centre de formation de l’Amiens SC, au stade Colbert. Reste à savoir de quelle manière vont s’articuler les championnats ?

«  Je compte surtout profiter de cette assemblée pour instaurer un dialogue avec les représentants des clubs présents, annonce Bruno Brongniart. On évoquera notamment l’avenir des compétitions, qui seront communes aux deux anciennes ligues à partir de la saison 2018-2019. Les orientations à prendre pour l’avenir sont nombreuses et nous devons y réfléchir tous ensemble avant de faire des choix. »

Des simulations seront proposées au cours de l’assemblée générale selon Michel Gendre : « Il y aura deux DH mais je ne veux pas trop dévoiler ce qu’on va soumettre aux présidents de clubs. On part sur un schéma en 2-4-8. Après, il y a des discussions à avoir pour savoir combien il y aura d’équipes par groupes, soit 12 ou 14. On va dévoiler les scénarios possibles samedi. »

Aux dénominations différentes existantes (Division d’honneur, Division d’honneur régionale, Promotion d’honneur, Interdistricts etc.) succéderont trois niveaux : deux groupes de Régionale 1 (ex-DH), quatre groupes de Régionale 2 (ex-PH) et huit groupes de Régionale 3 (ex-PID). «  Quant au nombre de montées et descentes, ce n’est pas acté, précise Michel Gendre. On va justement demander aux clubs de se positionner.  » Ce que Bruno Brongniart confirme : «  On va travailler sur des éléments qui tiennent compte de leur avis. »

Pas de trop longs voyages

Confiant, il tient à rassurer les clubs picards, inquiets à l’idée de devoir se déplacer dans le Nord et d’exploser leur budget déplacement. « Au plus niveau, il y aura deux groupes et on va se retrouver à peu près dans la même configuration que celle actuelle. Aujourd’hui, il faut savoir que les clubs du Nord en DHR font de plus longs déplacements par rapport aux clubs picards. Ensuite, il y aura deux groupes et on va essayer d’être intelligent pour faire jouer Abbeville avec Le Touquet, par exemple, et de raccourcir un peu la donne en ce qui concerne les extrêmes : la vallée de l’Oise et le Dunkerquois. On va y arriver. Ensuite au troisième niveau, il y a huit groupes et on va bien parvenir à en faire deux ou trois en Picardie. On ne va pas faire jouer le bas de la vallée de l’Oise avec l’agglomération lilloise. Ce n’est pas pensable. »

Le bon sens devrait l’emporter. Et si les clubs ne sont pas d’accord, ne serait-ce que sur le nombre de montées et descentes, ils pourront toujours manifester leur mécontentement samedi. RACHID TOUAZI

AG de la Ligue des Hauts-de-France, samedi à partir de 10 heures, Artois Expo à Saint-Laurent Blangy.

***

 

Cinq Picards dans la liste

Samedi, les clubs devront voter ou pas pour une seule liste, dont les membres siégeront au conseil d’administration, baptisée « Dans l’intérêt des clubs ». Elle comporte quinze noms. Dix du Nord-Pas-de-Calais (Bruno Brongniart, Nicolas Aimar, Brigitte Bacqueville, Evelyne Bauduin, Bernard Colmant, Gérard Pique, Jean-Michel Proville, Simon Raux, Jean-Yves Tas et Stéphane Tousart) et cinq de la Picardie (Michel Gendre, Claude Coquema, Michel Corniaux, Philippe Foure et Jacques Liénard). 

Après l’élection sera évoqué le format des compétitions pour la saison 2018-2019 : deux groupes en R1 (ex-DH), quatre en R2 (ex-DHR et PH) et huit en R3 (ex-PH et PID) ainsi que le nombre de montées et de descentes, de même que le nombre d’équipes par groupes, soit 12, soit 14. 

À noter que les présidents de clubs sont invités à assister ensuite au match de Ligue 2, Lens - Nîmes à 15 heures.

Commentaires

CONVOCATIONS CRITERIUM

 

 

 

COORDONNÉES DU CLUB

US Prémontré Saint-Gobain

2 Place Saint Norbert

02320 Premontre

 

E-Mail : uspsg@hotmail.fr

 

Président

Dominguez Thomas : 03 23 80 51 81

 

Responsables des Equipes Seniors

Martin Johan (Coach A) : 06 85 60 56 27

Eric Muller (Coach A) : 06 85 68 97 14

et Sébastien Ferreira (Coach B) 06 42 74 42 71

 

Responsable Ecole de foot Saison 2017-2018

Baptiste Pourrier: 06 17 26 76 88