Des nouvelles de nos concurrents : Les confidences en Picardie

4 octobre 2016 - 15:03

Football : les confidences en Picardie 

Source: L'Aisne Nouvelle.

 

  Les Bohainois n’ont pas toujours apprécié les décisions arbitrales dimanche face à Gauchy, Kevin Levent et ses camarades s’imposant (0-2).  Gaël HERISSELes Bohainois n’ont pas toujours apprécié les décisions arbitrales dimanche face à Gauchy, Kevin Levent et ses camarades s’imposant (0-2).

Comme chaque début de semaine qui fait suite aux journées de championnats, retrouvez les confidences récoltées sur les terrains axonais 

 

Des Écureuils avec une nouvelle « peau »

Les Itancourtois ont arboré leur nouvelle tunique (blanche avec des rayures horizontales rouges et noires au milieu) pour la première fois de la saison à domicile, dimanche face à Abbeville (2-2) en DH. Si leur maillot est épuré, cela n’a pas forcément été le cas de leur jeu face aux Samariens.

Comme Fernandez et presque comme « Ibra »

Dimanche, Raymond Robbe fêtait son anniversaire. L’entraîneur axonais soufflait ainsi ses 45 bougies le jour où son équipe d’Itancourt décrochait le match nul face à Abbeville (2-2) en DH. Les Écureuils auraient pu lui faire le plus beau des cadeaux en cas de succès, mais ce sont plutôt les Abbevillois qui ont bénéficié des cadeaux de la défense itancourtoise en inscrivant deux buts sur des erreurs individuelles et collectives. Pour l’anecdote, Raymond Robbe est né le même jour qu’un certain Luis Fernandez (57 ans) et la veille d’un certain Zlatan Ibrahimovic (35 ans lundi).

La mauvaise réputation

Christophe Wargniez, le coach d’Abbeville, auteur d’un match nul à Itancourt dimanche (2-2) en DH, s’est fait remarquer en début de match suite à une faute sifflée contre son équipe sur un tacle d’un de ses joueurs devant la surface des Écureuils, en s’adressant impersonnellement à l’arbitre : «  Il ne sait pas qu’il y a des coups ici ? » L’entraîneur visait implicitement le club itancourtois.

Trop de route pour les arbitres ?

Lors du match de DH, dimanche entre Itancourt et Abbeville (2-2), Christophe Wargnier a dégoupillé après le penalty sifflé contre son équipe sur une main de son capitaine Devismes, en fin de 1re mi-temps. «  Ils ont fait un peu trop de route, 200 km pour eux, c’est trop ! », a ainsi lâché l’entraîneur maritime, à propos du trio arbitral. Avant de manquer de respect à M. Gravier, l’arbitre central, en lui criant «  M. l’arbitre, arrête de t’enflammer ! » Il est passé tout près de l’expulsion après cette sortie verbale.

Dans un sens ou dans l’autre ?

Dimanche, lors du match de DH entre Itancourt et Abbeville (2-2), Raymond Robbe a contesté le carton jaune distribué à son défenseur Jean-Noël Ducatteau (39e). Ce à quoi lui a répondu un des deux arbitres de touche : « Chez vous, (les fautes), c’est que dans un sens ! »

Kévin Mougel en observateur

Encore sous le choc de la prestation décevante de son équipe la veille face à Montataire en PH (1-2) – «  on a passé une courte nuit  » –, Kévin Mougel a assisté au match entre Itancourt et Abbeville en DH (2-2), dimanche. En effet, l’entraîneur de l’US Chauny est venu observer son prochain adversaire abbevillois, qu’il affrontera avec ses protégés samedi lors du 5e tour de la Coupe de France. Le technicien a notamment été impressionné par deux joueurs d’Abbeville : les milieux David Da Rocha (ex-Raon-l’Etape en National) et Mehdi Deparis.

Ben Khalfallah directement aux vestiaires

Fiévreux et souffrant d’une bronchite, au même titre que son coéquipier Florian Petit, Karim Ben Khalfallah est sorti à 20 minutes de la fin du match entre Itancourt et Abbeville, dimanche en DH. Le joueur itancourtois, agacé par la tournure des événements (son équipe était menée 1-2) et peut-être déçu de sa prestation, a enfilé une chasuble avant de rejoindre directement le tunnel des vestiaires.

Clary, un crachat qui pourrait coûter cher

Dans les arrêts de jeu du match Itancourt – Abbeville (2-2) en DH, Steevy Clary a craché sur un joueur adverse, en l’occurrence Thomas Doremus, entraînant son exclusion. Un acte qui pourrait lui coûter cher avec sûrement une suspension de plusieurs matches. Espérons que l’on ne l’y reprenne plus. Promis, juré… craché ?

Les murs du vestiaire abbevillois ont tremblé

Fou de colère après l’égalisation d’Itancourt à la 90e minute, Christophe Wargniez l’a fait savoir à ses joueurs dans les vestiaires à la fin du match. La soufflante a été costaude, l’entraîneur d’Abbeville leur adressant notamment : « Franchement, vous me cassez les c… ! »

Match encore interrompu pour Chauny

Comme il y a une semaine en coupe de France à Moÿ-de-l’Aisne, les dirigeants chaunois ont dû faire appel aux pompiers samedi soir. Prenant dans la tête un dégagement du défenseur visiteur, Maxime Delhorme s’est écroulé inconscient sur la pelouse. Victime d’un KO, l’arbitre a attendu l’arrivée des secours sur la pelouse afin de pouvoir évacuer le néo-chaunois en toute sécurité.

Un médecin dans les tribunes

Maxime Delhorme inconscient sur la pelouse, les joueurs de Montataire ont immédiatement fait appel à l’un de leur supporter, médecin de profession. Il a pu descendre sur la pelouse, apporter les premiers soins et mettre le joueur chaunois en toute sécurité avant l’arrivée des pompiers. La rencontre a été interrompue pendant près de vingt minutes.

Fabrice Ledoux retrouve le terrain

Sans club depuis son départ de Tergnier, Fabrice Ledoux a retrouvé un club la semaine dernière. L’ancien Chaunois, père de Thomas Ledoux (Moÿ-de-l’Aisne), a pris les commandes de l’équipe de Viry-Noureuil (D3) où il succède à Philippe Lamotte. S’il n’a pas permis la première victoire viroise dimanche, le nouvel entraîneur a ramené le résultat nul de Gauchy Saint-Quentin (C, 2-2). Hasard du calendrier, Viry-Noureuil recevra lors de la prochaine journée (16 octobre) Moÿ-de-l’Aisne (B), équipe dans laquelle ne jouera pas son fils Thomas, titulaire évidemment de l’équipe fanion qui disputera le jour même un derby particulier face à l’Arsenal Club, d’où il arrive.

« Mon œil ! »

Alex Flamant, le joueur de Montcornet, a prévenu une heure avant le rendez-vous pour aller à Longueil qu’il était malade, un motif qui a laissé sceptique son coach au point de déclarer. «  Il a dû avoir une grippe foudroyante pour m’annoncer si tard son absence. » Alain Lebeau, qui en a tellement vu dans sa carrière, n’est effectivement pas né de la dernière pluie. Montcornet est parti à 13 dans l’Oise et s’est incliné 2-0.

Faute technique et corrigée

Il fut arbitre avant d’être entraîneur ! Lorsque l’arbitre central a accordé dimanche un penalty aux Guisards et exclu Balbiano à Harly Quentin, le coach saint-quentinois, Mathieu Preux, a bondi de son banc pour appeler David Lannois dans l’optique de déposer une réserve technique : «  Je lui ai dit que la double sanction n’était plus d’actualité dans ce cas de figure, il a admis son erreur et il est revenu sur sa décision, en n’excluant pas mon défenseur, sanctionné d’un simple avertissement. » Comme quoi ça sert de connaître les règlements actualisés sur le bout des doigts !

Reconversion

Julien Drocourt parti, Jérôme Corbizet qui aspire à la retraite, Alain Puchaux cherche toujours une solution pour installer un « libero » à Guise. Depuis deux rencontres, il a reconverti son attaquant Samuel Dubois à ce poste à l’ancienne. L’ancien buteur semble trouver ses marques selon « Puch ».

Pas de miracle !

Il était dit que pour le retour de Mathieu Preux et Hugo Pudepièce sur leur pelouse de l’an passé, la tâche des Guisards contre Harly Quentin serait délicate… Ce fut le cas mais avec des circonstances atténuantes. En effet, il manquait le capitaine Garot, suspendu, Corbizet retenu en famille, Sidibé et Mimouni à l’infirmerie. Ce dernier souffre d’une fracture de deux orteils.

Au bon souvenir d’Holnon Fayet

Lors du derby Bohain – Gauchy Saint-Quentin, de chaleureuses retrouvailles ont eu lieu entre les deux capitaines, Jessy Macquart et Kevin Levent. Et pour cause, il y a encore trois saisons, ils portaient le même maillot (Holnon/Fayet) sous la direction de David Desbonnez. Ce qui explique aussi pourquoi, l’adjoint de Manuel Abreu à l’OSQ était présent à Bohain comme spectateur.

Sacré Maurice

Il était à Bohain pour contrôler l’arbitre de la rencontre ! Maurice Charreire, amoureux de PSG mais surtout de Moÿ-de-l’Aisne (déçu de la défaite de ses protégés à Hermes, 3-0), a lancé à Gilles Dupont, l’entraîneur gasiaquois : «  C’est qui ton numéro 5 (Stanek), il est brillant, il serait bien chez nous. » Et au coach de Gauchy de lui répondre du tac au tac : «  Moi, je prendrais bien le numéro 4 de Bohain ! » Gilles Dupont parlait de Jessy Macquart qu’il connaît et qu’il apprécie ! Le marché des transferts est lancé.

Ils n’ont pas perdu plus de temps

Le coup de sifflet final n’était pas encore donné que les deux remplaçants bohainois, Gennaro Biffezi et Jonathan Mascret, non entrés, avaient déjà quitté leur banc pour retourner au vestiaire. Avec l’accord du coach ou mécontents de leur sort ?

Patience pour Boubacar Barry

Boubacar Barry était derrière la main courante dimanche à Bohain-en-Vermandois, venu supporter ses camarades. Il a signé à l’intersaison au RCB mais depuis son opération au ménisque, celui qui était à Péronne l’an passé, ronge son frein à l’infirmerie. Il devrait être opérationnel après la trêve hivernale. Il faudra alors gagner sa place car il va être confronté à la règle des deux mutés autorisés hors période, places occupées pour l’heure par N’Dour et Ghazi.

Un joueur prévenu en vaut deux

Coupable d’une erreur qui aurait pu avoir des conséquences immédiates, le jeune défenseur de Gauchy Saint-Quentin, Daniel Bassong, a été repris de volée de l’autre bout du terrain par son entraîneur. «  Une fois, pas deux Daniel Bassong », lui a crié haut et fort Gilles Dupont. Une remontrance qui a eu le mérite de remettre le latéral gauche dans le bon chemin !

« Tu te prends pour Beckenbauer »

Auteur d’une remontée balle aux pieds depuis son camp jusqu’aux 18 mètres adverses, privilégiant l’individualisme au collectif, Anthony Stanek a eu droit à cette réflexion de son entraîneur, Gilles Dupont : «  Tu te prends pour Beckenbauer », en référence au célèbre capitaine allemand.

Pas un concours de beauté !

Impossible de s’ennuyer lorsque l’on est proche du banc de Gauchy Saint-Quentin. Le vocabulaire naturel de Gilles Dupont a toujours matière à marquer les esprits. Alors qu’il avait demandé à son remplaçant Ibrahima Conté de se préparer et que ce dernier n’était pas prêt aussi vite que le souhaitait son entraîneur, il a eu le droit à cette mise en garde : «  Tu vas pas mettre deux jours pour rentrer, c’est pas un concours de beauté » ! L’attaquant gasiaquois a fait profil bas.

Tirage du 6e tour de Coupe de France à Senlis

Le tirage au sort du 6e tour de la Coupe de France aura lieu mercredi 12 octobre à 19 heures, salle de l’Obélisque de Senlis. Le tirage sera effectué par Bruno Roux, coach de l’équipe senlisienne promue cette saison en CFA2 et ex-entraîneur de l’AS Beauvais Oise (National, 2004-2008) et l’AFC Compiègne (CFA, 2008-2011). Les rencontres se joueront dimanche 23 octobre.

80 000 euros pour les Districts

La toute nouvelle Ligue des Hauts-de-France était représentée samedi à l’assemblée générale du District Somme, avec son président provisoire Fernand Duchaussoy et son probable futur président, Bruno Brongniart. À cette occasion, répondant à une question posée par Olivier Chapuis-Roux, l’ancien vice-président du Conseil régional de Picardie chargé des sports, Fernand Duchaussoy a confirmé que la future Ligue verserait «  une part fixe de 80 000 euros tous les ans à chacun des Districts ». Une manne financière non négligeable, qui représente, par exemple, près de 15 % du budget actuel du District Somme (536 483 euros en 2015-2016).

 

Xavier SWARTVAGHER et Benoît PELLOQUIN avec Michel Berdal et Marc-Antoine Goullieux (correspondants locaux de presse)

Commentaires

CONVOCATIONS CRITERIUM

 

 

 

COORDONNÉES DU CLUB

US Prémontré Saint-Gobain

2 Place Saint Norbert

02320 Premontre

 

E-Mail : uspsg@hotmail.fr

 

Président

Dominguez Thomas : 03 23 80 51 81

 

Responsables des Equipes Seniors

Martin Johan (Coach A) : 06 85 60 56 27

Eric Muller (Coach A) : 06 85 68 97 14

et Sébastien Ferreira (Coach B) 06 42 74 42 71

 

Responsable Ecole de foot Saison 2017-2018

Baptiste Pourrier: 06 17 26 76 88